Coordonnées

  • Clinique Vétérinaire de la Côte Fleurie
    Route de Paris D677
    Bonneville sur touques

    14800 DEAUVILLE
  • Tél : 0231885488

Petites annonces

Vidéos

Télécharger la fiche

Les emplâtres d’argile

Un emplâtre est "une préparation thérapeutique adhésive destinée à être appliquée sur la peau". Lorsque la préparation est étendue sur des bandes de tissu avant d’être posée, on parle plutôt de cataplasme. Les deux termes sont souvent confondus. En médecine vétérinaire, les emplâtres les plus utilisés sont à base d’argile, celle-ci ayant de nombreuses propriétés : absorbante (l’argile peut retenir une grande quantité de liquide, comme une éponge), antibactérienne, hémostatique, cicatrisante, reminéralisante, détoxifiante, anti-inflammatoire, maturative (mûrit les abcès et accélère la formation de pus), calmante, etc. Bien préparés et utilisés à bon escient, les emplâtres d’argile ont de nombreuses indications chez les chevaux.

Les différentes argiles et leur utilisation

L’argile est une matière rocheuse naturelle à base de silicates hydratés (généralement des silicates d’aluminium), de structure lamellaire. C’est entre les lamelles que l’eau et les impuretés se retrouvent piégées. La composition en minéraux peut varier d’une argile à l’autre, ce qui leur donne des couleurs différentes. On distingue trois principales catégories d’argile, ayant chacune des propriétés différentes.

  • L’argile verte est la plus utilisée chez les chevaux. Elle est très riche en minéraux et oligo-éléments (silicium, magnésium, calcium, fer, phosphore, potassium, manganèse). En plus de ses effets absorbants, elle est également reminéralisante et revitalisante. On l’utilise classiquement pour traiter les abcès et les engorgements des membres.
  • L’argile blanche, aussi appelée kaolin, contient presque exclusivement des silicates d’aluminium. Ses propriétés absorbantes sont moindres que les autres argiles, mais en revanche elle est antiseptique et favorise la cicatrisation. On l’utilise classiquement pour le drainage des plaies et les irritations. Très pure, elle peut être utilisée même sur les peaux fragiles.
  • L’argile rouge est riche en oxyde de fer, d’où sa couleur. Elle stimule la circulation sanguine.

Il existe également des argiles jaune, bleue, grise, rose, dont les propriétés sont à peu près équivalentes à celles de l’argile verte. Enfin, d’autres principes actifs comme des huiles essentielles (anti-inflammatoires, antirhumatismales, rafraîchissantes, décongestionnantes), de l’arnica, des algues… peuvent être ajoutés à l’argile.

À quelle(s) occasion(s) utiliser un emplâtre d’argile ?

Les emplâtres d’argile sont utilisés de façon curative, à froid, pour leurs capacités absorbantes, en particulier des liquides inflammatoires qui s’accumulent sous la peau lors d’œdème, d’engorgement, d’hématome, de contusion, d’entorse, d’inflammation musculaire ou tendineuse. Ils peuvent également nettoyer et drainer des plaies (y compris des plaies suppurées), faire mûrir des abcès, soulager des piqûres d’insecte ou des coups de soleil...

Les emplâtres d’argile peuvent également être appliqués préventivement, par exemple sur un cheval qui a beaucoup travaillé, afin de permettre aux membres de récupérer après l’effort et d’éviter œdèmes et engorgements. Dans cette indication, ils sont utilisés froids ou chauds. Un emplâtre chaud (ou emplâtre antiphlogistique) permet d’agir plus en profondeur sur les muscles, les tendons et les ligaments. Il favorise la vasodilatation et le drainage des toxines.

> L’argile est aussi utilisée par voie interne, dans l’eau de boisson, pour purifier l’organisme et en cas de diarrhées ou d’ulcères.

Comment appliquer un emplâtre ?

  1. La région à traiter est soigneusement douchée et essuyée.
  2. L’emplâtre est préparé selon les indications du fabricant. En général, il s’agit d’une poudre d’argile à diluer dans de l’eau. Il est préférable de réaliser le mélange avec une cuillère en bois et dans un seau en plastique ou un bol en verre plutôt que dans un récipient en métal, l’oxydation pouvant modifier les propriétés de l’argile. Il existe également des préparations prêtes à l’emploi, plus pratiques si on ne s’en sert qu’occasionnellement, mais qui ont tendance à sécher et à être moins stables dans le temps.
  3. L’emplâtre est ensuite appliqué à rebrousse-poil, bien au contact de la peau, sans frotter. Il ne faut pas hésiter à dépasser largement la zone à traiter et à appliquer une couche épaisse (au moins 1 cm d’épaisseur).
  4. Le poil est ensuite lissé dans le bon sens et la surface homogénéisée.
  5. L’emplâtre est laissé à l’air libre si un effet asséchant est recherché (assèchement d’une blessure par exemple). Sinon, et pour un effet prolongé, il est recouvert d’un bandage protecteur, généralement du papier journal ou essuie-tout et une bande de tissu (type bande crêpe), le tout entouré d’une bande de repos propre. En revanche, on évite de placer l’emplâtre sous un film plastique type cellophane.

Un emplâtre chaud se pose de la même façon qu’un emplâtre froid, après réchauffage à 20-35 °C au bain-marie ou au four à micro-ondes. La préparation est soigneusement remuée pour que la température soit homogène.

Combien de temps l’emplâtre doit-il être laissé en place ?

Suivez les recommandations du fabricant ou de votre vétérinaire. Les emplâtres à l’air libre sont généralement laissés 6 à 12 h. Les emplâtres enveloppés peuvent être laissés 12-24 heures. De toute façon, une fois que l’emplâtre est sec (généralement après 24 heures), l’argile perd ses propriétés. Il faut donc l’enlever puis doucher abondamment la zone concernée. Si nécessaire, vous pouvez poser un autre emplâtre une fois que la zone est propre.

> Si vous n’êtes pas sûr de vous, appliquez plutôt une couche fine d’argile et surveillez régulièrement le cheval : la réaction des tissus est parfois très importante et il faut alors enlever l’emplâtre au bout de deux heures parce que « ça chauffe » !

Quelques précautions d’emploi

  • Conservez l’argile en poudre dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. Pour les argiles prêtes à l’emploi, veillez à bien refermer le pot après utilisation.
  • Ne préparez que la quantité d’argile nécessaire. En effet, l’argile humidifiée ne peut pas être réutilisée : son pouvoir absorbant est tel qu’elle capte les bactéries, les champignons et autres polluants de son environnement, ce qui risquerait de contaminer le cheval si elle est appliquée plus tard. De même, pour un emplâtre chaud, ne faites chauffer que la quantité nécessaire : l’argile perd ses propriétés une fois chauffée puis refroidie.
  • Si votre cheval participe à des courses ou des compétitions, vérifiez bien que le produit utilisé n’est pas concerné par les lois antidopage.
  • Il existe très peu de contre-indications concernant l’utilisation des argiles par voie externe. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.
  • Lors de la manipulation de l’argile en poudre, attention aux courants d’air ; l’argile ne doit pas être inhalée. En cas d’inhalation excessive, il est important de s’aérer à l’air frais. En cas de contact avec les yeux ou les muqueuses, rincez abondamment à l’eau claire. Lavez-vous soigneusement les mains après manipulation.
  • Même si vous habitez dans une région où le sol est très argileux, préférez une argile du commerce plutôt que de la prélever dans la nature : elle pourrait contenir des contaminants comme du plomb, des dioxines, des débris végétaux, etc.